Un nouveau rapport fournit aux gouvernements africains des informations et conseils en temps réel pour répondre à la COVID-19

Les données en temps réel de 20 pays africains aident à établir des directives de prévention afin de sauver des vies

NEW YORK, USA, 5 mai 2020, -/African Media Agency (AMA)/- Dans toute l’Afrique, des pays ont réagi rapidement face à la COVID-19 grâce à des mesures de santé publique et sociales (MSPS), y compris des couvre-feux et des ordres de confinement, mais plus important encore, une formation en diagnostic de laboratoire, en surveillance, en communication des risques, en prévention et en contrôle des infections, ainsi que la gestion de cas menée par les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres partenaires. La mise en œuvre de ces premières politiques a freiné la propagation rapide de l’infection à travers le continent, mais la réponse au virus est un marathon et non un sprint. Les pays doivent maintenant trouver un équilibre entre réduire la transmission et empêcher les perturbations sociales et économiques.

« Nous savions que la COVID-19 représentait une grande menace pour l’Afrique, nous avons donc pris des mesures très tôt. Nous avons convoqué une réunion d’urgence des ministres africains de la santé, qui ont approuvé la stratégie continentale conjointe africaine relative à l’épidémie de COVID-19. Grâce à un engagement politique rapide, il y a eu une prise de conscience et une vigilance à l’échelle du continent pour préparer les pays », a déclaré le Dr John Nkengasong, directeur d’Africa CDC. »

Alors que les pays membres réfléchissent à ces compromis complexes, un nouveau rapport publié aujourd’hui met entre les mains des décideurs les données en temps réel sur la santé et l’opinion publique. Le rapport Répondre à COVID-19 en Afrique : Utiliser les données pour trouver un équilibre (Responding to COVID-19 in Africa: Using Data to Find a Balance) comprend des données inédites pour adapter la réponse à la pandémie de COVID-19 aux besoins et capacités locaux en Afrique.

« Répondre à COVID-19 en Afrique : Utiliser les données pour trouver un équilibre », développé par Africa CDC, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Ipsos, l’initiative Resolve to Save Lives de Vital Strategies, l’équipe de soutien rapide pour la santé publique du Royaume Uni (UK Public Health Rapid Support Team), Novetta Mission Analytics et le Forum Economique Mondial, fournit des données et des conseils aux gouvernements alors qu’ils étudient une réponse à long terme : utiliser les données pour prendre des décisions éclairées, adapter les mesures locales à mesure que la pandémie et la perception du public évoluent, et atténuer les effets négatifs en se concentrant sur la protection des populations les plus vulnérables.

« Ce rapport met en évidence les importantes lacunes en matière d’information sur COVID-19 qui existent en Afrique et qui menacent les efforts de réponse », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique. « Les conclusions de ce rapport, ainsi que les données sur les tendances de COVID-19, aideront les pays à prendre des décisions stratégiques sur l’assouplissement de leurs mesures de confinement. Ce que nous avons appris de l’épidémie d’Ebola et d’autres foyers, c’est que les pays doivent décentraliser la réponse au niveau communautaire et accroître leur capacité à identifier et à diagnostiquer les cas ».

Voici certaines des principales conclusions du rapport :
• Un tiers (32 %) des personnes interrogées ont déclaré ne pas disposer d’informations suffisantes sur le coronavirus, y compris sur la manière dont il se propage et sur la façon de s’en protéger.
• Dans l’ensemble des pays, de grandes majorités pensent que la COVID-19 aura un impact majeur sur leur pays (62 %), mais seulement 44 % la considèrent comme une menace pour eux en tant que personnes.
• Plus de deux tiers (69 %) des répondants ont déclaré que la nourriture et l’eau représenteraient un problème s’ils devaient rester à la maison pendant 14 jours – et 51 % seraient à court d’argent

Les recommandations comprennent des actions qui obligent les gouvernements à :
• renforcer les systèmes de santé publique pour une récupération durable ;
• surveiller les données sur la façon dont les mesures de santé publique et sociales répondent aux conditions et aux besoins locaux en période de COVID-19 ; et
• engager les communautés à adapter les MSPS au contexte local et à communiquer efficacement sur les risques pour garder le soutien du public

Le rapport cite les perturbations causées par les mesures de santé publique et sociales, conçues pour arrêter la propagation de la COVID-19 tout en essayant d’équilibrer la préservation du bien-être, les moyens de subsistance économiques et la stabilité sociale. Using Data to Find a Balance comprend également des recommandations pour que les gouvernements accordent la priorité au renforcement rapide des capacités de santé publique pour tester, tracer, isoler et traiter le virus, en tirant profit au maximum du temps fourni par l’intervention précoce des MSPS.

« Les gouvernements ont dû prendre des décisions difficiles pendant la pandémie de COVID-19 – mettre en place des mesures d’abri sur place pour prévenir l’infection ou maintenir les entreprises ouvertes pour préserver l’économie et l’accès à la nourriture », a déclaré Dr. Tom Frieden, président et CEO de Resolve to Save Lives, une initiative de Vital Strategies. Tom Frieden, ancien directeur des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies, a ajouté : « En utilisant les données, les gouvernements peuvent trouver le bon équilibre et adapter des politiques vitales au contexte local. »

« Les gouvernements ne peuvent pas se fier à la conjecture ou à l’instinct pour combattre COVID-19 – ils ont besoin de données”, a déclaré le Dr Darrell Bricker, PDG d’Ipsos Public Affairs. « De nombreuses mesures préventives prises ailleurs dans le monde doivent être adaptées au contexte local ; nous sommes fiers de participer à cet effort extraordinaire pour fournir des données en temps réel, spécifiques à l’Afrique, afin que les décideurs puissent adapter leur réponse à COVID-19 en fonction des données propres à leur pays ».

« Pour répondre le mieux possible à la COVID-19 en Afrique, il faut prendre en compte le contexte et l’adaptabilité et se baser sur les données. Avec la publication du rapport Responding to COVID-19 in Africa: Using Data to Find a Balance, les gouvernements de toute l’Afrique ont désormais accès aux politiques de recommandations spécifiques aux pays, ainsi qu’aux données, pour guider leur réponse à la COVID-19 de la manière la plus efficace et la plus responsable », a déclaré Dr Nkengasong.

Le PERC a mené des enquêtes dans 28 villes de 20 pays africains pour évaluer l’impact que la crise avait déjà sur les populations et l’attitude des personnes à l’égard des MSPS mises en œuvre. Le rapport comprend une analyse régionale accompagnée de comptes-rendus individuels par pays pour fournir les données et recommandations les plus pertinentes aux décideurs locaux. À mesure que la pandémie évolue, de nouvelles vagues de recherche sont prévues pour fournir des mises à jour en temps réel, qui reflètent les efforts d’intervention actuels, les changements dans les perceptions des gens et les recommandations et orientations en temps opportun.

« Conscient du besoin de l’Afrique de disposer de données pour guider sa réponse à la pandémie, le Forum Économique Mondial est fier d’avoir facilité ce partenariat privé-public », a déclaré Arnaud Bernaert, Directeur du Département santé internationale et systèmes de santé du Forum Économique Mondial. « Il est important que les gouvernements, les entreprises et la société civile disposent des dernières données et études de cas disponibles pour prendre les meilleures décisions possibles dans cette crise mondiale. »

Ce rapport a été produit par le Partenariat pour une réponse à la COVID-19 fondée sur des preuves (PERC), un partenariat public-privé qui soutient des mesures fondées sur des preuves pour réduire l’impact de la COVID-19 sur les pays africains. Les organisations membres du PERC sont les Centres africains de controle et de prevention des maladies (Africa CDC), l’Organisation mondiale de la sante, Resolve to Save Lives, une initiative de Vital Strategies, l’UK Public Health Rapid Support Team et le Forum Economique Mondial. Dans ce consortium PERC, le rôle de l’OMS sera de fournir un leadership technique, de mettre au point une stratégie en veillant à ce que de nouvelles preuves soient rapidement adoptées par les États membres pour ajuster leurs interventions en réponse à la COVID-19. Ipsos et Novetta Mission Analytics apportent au partenariat une expertise en études de marché et des années d’expérience dans l’analyse de données.

Pour lire le rapport complet, veuillez visiter : LIEN

Distribué par African Media Agency (AMA) pour Vital Strategies

À propos d’Africa CDC
Africa CDC est une institution technique spécialisée de l’Union africaine qui renforce les capacités des institutions de santé publique africaines ainsi que des partenariats pour détecter et répondre rapidement et efficacement aux menaces de maladie et aux épidémies, grâce à des interventions et des programmes basés sur des données. En savoir plus : https://africacdc.org/

À propos de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)
L’Organisation mondiale de la santé contribue à un meilleur avenir pour les populations du monde entier. Une bonne santé pose les bases de communautés dynamiques et productives, d’économies plus fortes, de nations plus sûres et d’un monde meilleur. En tant que principale autorité sanitaire au sein du système des Nations unies, notre travail touche chaque jour la vie des gens dans le monde entier. En Afrique, l’OMS est au service de 47 États membres et travaille avec des partenaires du développement pour améliorer la santé et le bien-être de toutes les personnes qui vivent ici. Le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique est situé à Brazzaville, au Congo. Pour en savoir plus, consultez le site www.afro.who.int et suivez-nous sur Twitter, Facebook et YouTube.

À propos de Resolve to Save Lives
Resolve to Save Lives est une campagne quinquennale de 225 millions de dollars financée par Bloomberg Philanthropies, la Fondation Bill & Melinda Gates et Gates Philanthropy Partners, avec le soutien de la Fondation Chan Zuckerberg. Resolve a reçu un financement supplémentaire de Bloomberg Philanthropies pour faire face à la COVID-19. Elle est dirigée par le Dr Tom Frieden, ancien directeur des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies, et fait partie de l’organisation mondiale Vital Strategies. Plus d’informations : https://www.resolvetosavelives.org ou Twitter @ResolveTSL

Resolve to Save Lives a créé le site Web PreventEpidemics.org, qui montre dans quelle mesure chaque pays est préparé à une épidémie, y compris la COVID-19, et combien de vols vont et viennent en provenance de pays infectés. Ce site est également une ressource pour les statistiques et ressources actuelles sur les coronavirus.

À propos de Vital Strategies
Chez Vital Strategies, une organisation mondiale dans le domaine de la santé, nous pensons que chaque personne devrait être protégée par un solide système de santé publique. Nous travaillons avec les gouvernements et la société civile dans 73 pays pour concevoir et mettre en œuvre des stratégies fondées sur des preuves qui s’attaquent à leurs problèmes de santé publique les plus urgents. Notre objectif est de voir les gouvernements adopter des interventions prometteuses à grande échelle aussi vite que possible. Plus d’informations sur www.vitalstrategies.org ou Twitter @VitalStrat.

À propos d’IPSOS
Ipsos est la troisième plus grande société d’études de marché au monde, présente sur 90 marchés et employant plus de 18 000 personnes. Nos professionnels de la recherche, analystes et scientifiques curieux et passionnés ont développé des capacités multispécialistes uniques qui fournissent une véritable compréhension et des informations précieuses sur les actions, les opinions et les motivations des citoyens, des consommateurs, des patients, des clients ou des employés. Nos 75 solutions commerciales sont basées sur les données primaires provenant de nos enquêtes, la surveillance des médias sociaux et les techniques qualitatives ou d’observation. « Game Changers », notre slogan, résume l’ambition que nous avons d’aider nos 5 000 clients à naviguer en toute confiance dans notre monde en mutation rapide.

Fondée en France en 1975, Ipsos est cotée sur Euronext Paris depuis le 1er juillet 1999. La société fait partie des indices SBF 120 et Mid-60 et est éligible au Service de règlement différé (SRD). Code ISIN FR0000073298, Reuters ISOS.PA, Bloomberg IPS: FPhttps://www.ipsos.com/en/news-and-polls/overview

À propos du Forum Économique Mondial
Le Forum Économique Mondial est l’Organisation internationale pour la coopération entre les secteurs public et privé. En réponse à l’urgence induite par la COVID-19, le Forum Économique Mondial, en tant que partenaire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé la plate-forme d’action COVID. Cette plate-forme vise à favoriser la contribution du secteur privé à la stratégie mondiale de santé publique relative au COVID-19, et à le faire à l’échelle et à la vitesse requises pour protéger des vies et des moyens de subsistance, afin de trouver des moyens d’aider à mettre fin à l’urgence mondiale le plus tôt possible. Plus d’informations : https://www.weforum.org/

Contacts médias :

James Ayodele, Principal Communication Officer, Africa Centres for Disease Control and Prevention (Africa CDC). Email: Ayodelej@africa-union.org; Tel: +251 11 551 7700

Collins Boakye-Agyemang, Communications Officer, WHO Regional Office for Africa. Email: boakyeagyemangc@who.int; Tel: +4724139420 or +242065206565

Christina Honeysett, Director of PR, Vital Strategies. Email: CHoneysett@vitalstrategies.org; Tel: +1 914 424 3356

Dr. Darrell Bricker, CEO, Ipsos Public Affairs. Email: Darrell.bricker@ipsos.com; Tel: +14165098460

Amanda Russo, Head of Media Content, World Economic Forum. Email: Amanda.Russo@weforum.org; Tel: +1 415 734 0589

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on StumbleUpon
Back to news listing