Soudan : le chef de l’ONU nomme Nicholas Haysom pour soutenir les efforts de médiation de l’Union africaine

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a demandé mardi à l’un de ses Conseillers spéciaux, Nicholas Haysom, d’apporter son appui aux efforts de médiation de l’Union africaine (UA) au Soudan après la chute du Président Omar el-Béchir.

NEW YORK, Etats Unis d’Amérique, le 18 Avril 2019,-/African Media Agency (AMA)/-Le Secrétaire général s’est entretenu mardi matin avec le Président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, pour l’informer de cette décision, a indiqué son porte-parole, Stéphane Dujarric, lors d’un point de presse au siège de l’ONU à New York.

La semaine dernière, après trois mois de contestations, le Président Omar el-Béchir, à la tête du Soudan depuis 30 ans, a été destitué par l’armée soudanaise.

Le chef de l’ONU avait alors appelé au calme et réaffirmé que les Nations Unies étaient prêtes à soutenir le peuple soudanais dans un processus de transition approprié et inclusif.

Selon la presse, l’UA a menacé lundi de suspendre le Soudan de cette organisation si l’armée ne quitte pas le pouvoir d’ici 15 jours au profit d’une autorité politique civile.

Nicholas Haysom était jusqu’à début janvier 2019 le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie. Il a été déclaré persona non grata par le gouvernement somalien. M. Guterres, tout en regrettant cette décision et en soulignant qu’il avait toute confiance en M. Haysom, avait décidé de nommer, le moment venu, un nouveau Représentant spécial.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour les Nations Unies.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on StumbleUpon
Back to news listing