Seychelles : la Banque africaine de développement accorde un prêt de 10 millions de dollars en soutien aux initiatives face au Covid-19

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, le 25 Juin 2020,-/African Media Agency (AMA)/- Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé, lundi 22 juin à Abidjan, un prêt de 10 millions de dollars au gouvernement des Seychelles pour appuyer son programme d’intervention contre la pandémie de Covid-19.
Le prêt sera affecté à la stabilisation macroéconomique, au renforcement des interventions sanitaires nationales et à la préservation des moyens de subsistance et du système de protection sociale.

Dans un contexte de baisse des revenus, les autorités de l’archipel ont modifié leur budget pour faire face plus efficacement à la pandémie de Covid-19, assumant ainsi une énorme charge financière tandis qu’elles sont à pied d’œuvre pour améliorer les systèmes de santé du pays, limiter les destructions d’emplois et compenser les pertes de revenus subies par les entreprises et les ménages.

Le budget modifié des Seychelles prévoit l’allocation de 3,6 millions de dollars supplémentaires au secteur de la santé afin de mettre en place des dispositifs de surveillance solides pour une détection rapide, et de renforcer les capacités de tests aux points d’entrée du pays. Le gouvernement prépare également la mise en place de centres d’isolement et de quarantaine avant la reprise des vols internationaux.

Le gouvernement s’est engagé à sauvegarder quelque 37 400 emplois dans le secteur privé en accordant une subvention salariale de six mois, tout en augmentant les allocations à l’agence nationale de protection sociale afin qu’elle puisse étendre les programmes de protection aux personnes travaillant dans l’économie parallèle ainsi qu’aux différentes populations vulnérables.

« Aux Seychelles, les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 ont été plus dévastatrices que la maladie elle-même. Le tourisme est l’un des secteurs les plus touchés dans le monde alors qu’il constitue la principale source de revenus des Seychelles, c’est à dire 25 % du PIB. L’aide de la Banque renforcera les efforts menés par le gouvernement pour atténuer les effets de la pandémie sur le pays », a déclaré Nnenna Nwabufo, directrice générale adjointe du bureau régional de la Banque pour l’Afrique de l’Est.

Le programme d’intervention des Seychelles contre le Covid-19 est en adéquation avec la Stratégie décennale de la Banque (2013-2022) et les priorités «High 5», en particulier celle intitulée «Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique». L’intervention est également alignée sur le Document de stratégie pays de la Banque (relatif aux Seychelles) pour la période 2016-2020, dont l’objectif est de stimuler l’activité du secteur privé pour favoriser la diversification économique par le biais de réformes politiques.

Une diversification économique insuffisante, un marché intérieur de faible taille et une vulnérabilité aux chocs économiques et environnementaux externes figurent parmi les principaux obstacles au développement auxquels est confronté cet archipel de l’océan Indien. La pandémie a aggravé ces problèmes et détruit une partie des avancées du pays en termes de développement. La Banque a révisé drastiquement à la baisse ses prévisions de croissance du PIB des Seychelles pour 2020 et 2021 : elles sont passés de +3,3 % et +4,2 % à -10,5 % et -7,7 %.

Les Seychelles ont enregistré un premier cas de contamination au Covid-19 le 14 mars. Le 6 avril dernier, le pays faisait état de 11 cas confirmés importés. Ces personnes infectées sont complètement rétablies et aucun nouveau cas ou décès n’a été signalé depuis.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour la Banque Africaine de Développement.

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement
Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution du financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. Pour plus d’informations: www.afdb.org


Contact médias : 
Olufemi Terry 
Département de la communication et des relations extérieures 
Banque africaine de développement 
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on StumbleUpon
Back to news listing