Ouganda : la Banque africaine de développement approuve un prêt de 31,6 millions de dollars pour faire face à la pandémie de Covid-19

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, le 27 Juillet 2020,-/African Media Agency (AMA)/- Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement, a approuvé, vendredi 24 juillet, à Abidjan, un prêt de 31,6 millions de dollars à l’Ouganda pour soutenir les actions engagées par le gouvernement contre la pandémie de Covid-19.

Ce financement du Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement, est un appui budgétaire dans le cadre de la Facilité de réponse rapide contre le Covid-19 (CRF), un mécanisme de 10 milliards de dollars mis en place par la Banque pour aider ses pays membres régionaux et le secteur privé à faire face à la pandémie et à ses conséquences sociales et économiques.

L’objectif de l’opération est de soutenir les initiatives déployées par le gouvernement ougandais pour contenir le coût humain du Covid-19, atténuer son impact social et économique et soutenir la reprise économique. L’opération proposée vise à atteindre trois résultats à court et à moyen terme : une capacité accrue à tester et traiter les patients atteints par le Covid-19 afin de réduire les risques d’infection et de morbidité, une réduction de l’impact du confinement et d’autres mesures liées au Covid-19 en faveur des plus pauvres, ainsi qu’une atténuation des risques affectant la stabilisation macroéconomique et la résilience économique à moyen terme.

La pandémie de Covid-19 a durement frappé l’économie ougandaise, de façon directe et indirecte, à travers la baisse des flux de transmission mondiaux, régionaux et nationaux. Elle a notamment affecté particulièrement les secteurs de l’hôtellerie, du tourisme, du commerce et de la fabrication.

Le ministère ougandais des Finances, de la planification et du développement économique prévoit une baisse de la croissance de 6,5 % en 2019 à 3,1 % en 2020.

Le soutien de la Banque dans le cadre du programme d’appui à la réponse à la crise du Covid-19 sera mis en œuvre par un financement budgétaire de dépenses ciblées, visant à contenir et à atténuer l’impact sanitaire et économique de la pandémie du Covid-19. Les autorités sont déterminées à rendre pleinement compte des dépenses liées à la crise, notamment par des audits des dépenses liées au Covid-19.

L’Ouganda a confirmé son premier cas de Covid-19 le 21 mars 2020. Au 22 juillet 2020, le nombre de personnes atteintes du coronavirus était de 1 075 cas confirmés.

Le système de santé surchargé de l’Ouganda ne dispose pas de ressources suffisantes pour faire face à cette urgence sanitaire.

L’Ouganda est, en outre, actuellement confronté à un défi supplémentaire, celui d’une invasion de criquets pèlerins, qui constitue une menace pour la sécurité alimentaire et exacerbe la vulnérabilité du pays durant cette pandémie.

« Le gouvernement de l’Ouganda a réagi à la crise par un vaste programme financier visant à s’attaquer à l’urgence sanitaire imposée par le Covid-19 et à soutenir l’activité économique. Le gouvernement a affecté des ressources au secteur de la santé, a élargi les programmes de protection sociale et a apporté un soutien ciblé aux secteurs économiques touchés », a déclaré Kennedy Mbekeani, représentant-pays de la Banque africaine de développement en Ouganda.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour la Banque Africaine de Développement.

Contact : Amba Mpoke-Bigg, Département de la communication et des relations extérieures ; Banque africaine de développement, e-mail : a.mpoke-bigg@afdb.org

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on StumbleUpon
Back to news listing