L’ONU condamne le double attentat au Kenya et en Somalie

Le Secrétaire général des Nations Unies a condamné dimanche l’attentat perpétré samedi dans le comté kenyan de Wajir, au cours duquel au moins huit policiers ont été tués et d’autres personnes ont été blessées lorsque leur véhicule a heurté un dispositif explosif improvisé.

NEW YORK, Etats Unis d’Amérique, le 17 Juin 2019,-/African Media Agency (AMA)/-L’attaque fait suite à l’enlèvement de trois réservistes de la police kenyane dans ce comté vendredi, revendiqué par al Shabaab, a précisé le chef de l’ONU dans une déclaration.

António Guterres a également condamné l’attentat à la voiture piégée à un poste de contrôle à Mogadiscio, en Somalie, également revendiquée par al Shabaab, qui a tué au moins huit personnes et blessé d’autres.

M. Guterres a exprimé la solidarité de l’ONU avec les gouvernements kényan et somalien dans leurs efforts de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Il a exprimé ses plus sincères condoléances aux familles des personnes tuées ainsi qu’aux gouvernements et aux peuples du Kenya et de la Somalie, souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour les Nations Unies.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on StumbleUpon
Back to news listing