Le nouveau gouvernement devra maîtriser ses dépenses

Les dirigeants qui prendront leurs fonctions au Kenya à l’issue de l’élection présidentielle, le 26 octobre, devront maîtriser les dépenses du pays en vue d’améliorer ses perspectives économiques, selon le dernier rapport de l’ICAEW (Institut des experts-comptables d’Angleterre et du Pays de Galles). Dans le rapport Economic Insight: Africa Q3 2017 publié aujourd’hui, l’organisme comptable et financier indique que le déficit budgétaire actuel en proportion du PIB devrait se creuser à nouveau à partir de cette année avant de se résorber grâce à la croissance économique.

Michael Armstrong, directeur régional d'ICAEW Moyen-Orient, Afrique et Asie du Sud

Michael Armstrong, directeur régional d’ICAEW Moyen-Orient, Afrique et Asie du Sud

NAIROBI, KENYA, le 3 octobre 2017, -/African Media Agency (AMA)/- Le rapport, commandé par l’ICAEW et produit par le partenaire et prévisionniste Oxford Economics, fournit un aperçu de la performance économique de la région. Il se concentre en particulier sur le Kenya, la Tanzanie, l’Éthiopie, le Nigeria, le Ghana, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud et l’Angola.  

Selon le rapport, le nouveau gouvernement devra prendre un certain nombre de mesures pour relancer l’économie à l’issue du vote du 26 octobre. Pour commencer, il faudra repenser le plafond réglementaire relatif aux taux d’intérêt commerciaux, qui a totalement affaibli les petites et moyennes entreprises de financement. Maîtriser les dépenses afin de s’assurer que les dettes de l’État ne deviennent pas incontrôlables améliorerait les perspectives économiques futures. En outre, le nouveau gouvernement élu devra lutter contre la corruption.  

Le taux de participation électorale sera probablement plus élevé que le 8 août, dans la mesure où les partisans de Jubilee et de la Super Alliance nationale (NASA) ont à cœur de faire de leur candidat le vainqueur légitime. Dans le cas où Raila Odinga serait élu, l’élaboration de politiques et leur mise en œuvre seront affectées par le fait que le parti Jubilee est majoritaire à la fois à l’Assemblée nationale et au Sénat et qu’il utilisera très probablement son avantage pour freiner toute politique contraire à ses intérêts. 

Michael Armstrong, directeur régional d’ICAEW Moyen-Orient, Afrique et Asie du Sud, déclare : « Bien que le parti d’opposition ait remporté une victoire à la Cour suprême entraînant l’annulation du résultat du 8 août, la suite s’annonce difficile. » Si elle remporte la prochaine élection, la Super Alliance nationale devra faire face à des difficultés pour la mise en œuvre de son manifeste, en raison de la majorité détenue par le Jubilee au Parlement. » 

En ce qui concerne le reste de la région, la réélection du président du Rwanda, Paul Kagame, devrait permettre de poursuivre les politiques favorables au commerce alors que le contexte opérationnel en Tanzanie se complique de plus en plus du fait du nationalisme économique du président Magafuli. La croissance réelle du PIB de l’Éthiopie devrait atteindre un taux impressionnant de 7,1 % malgré le risque de contestations pouvant perturber les mesures de développement prises par l’État et qui ont provoqué le boom économique du pays par le passé.  

Le rapport complet Economic Insight: Africa est disponible ici : http://www.icaew.com/en/technical/economy/economic-insight/economic-insight-africa

Distribué par African Media Agency (AMA) pour ICAEW.
 
Contact presse :
Jamie Douglass, Service de presse de l’ICAEW, +44 (0)20 7920 8718 ou par e-mail James.Douglass@icaew.com 

Corazon Sefu Wandimi, Tell-Em Public Relations East Africa, +254 20 260 9990 ou par e-mail corazon.sefu@tell-em-pr.com 

Note aux rédacteurs :

À propos de l’ICAEW
1. L’ICAEW est un organisme professionnel leader au niveau mondial qui promeut, encourage et accompagne plus de 147 000 experts-comptables. Nous proposons des services de certification et de développement professionnel, partageons nos connaissances, nos idées et notre expertise technique et protégeons la qualité et l’intégrité de la profession comptable et financière

 
En tant que leaders des domaines de la comptabilité, de la finance et des affaires, nos membres disposent des connaissances, des compétences et de l’engagement nécessaires au maintien de l’intégrité et des normes professionnelles les plus exigeantes. Ensemble, nous contribuons à la réussite des individus, des organismes, des communautés et des économies dans le monde entier.

Grâce à nous, vous pouvez faire des affaires en toute confiance.

2. L’ICAEW est un membre fondateur de Chartered Accountants Worldwide et de la Global Accounting Alliance.

À propos d’Oxford Economics
Oxford Economics est l’un des principaux cabinets de conseil dans le monde. Il fournit des analyses sur 200 pays, 100 secteurs et 3 000 villes. Ses outils analytiques offrent une capacité inégalé de prévision des tendances économiques et leurs répercussions sociales, économiques et commerciales. Basé à Oxford, en Angleterre, avec des centres régionaux à Londres, New-York et Singapour, et des bureaux dans le monde entier, le cabinet emploie l’une des équipes de macro-économistes et de spécialistes en leadership visionnaire les plus importantes au monde.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on StumbleUpon
Back to news listing