Déclaration finale de la Conférence d’Accra sur l’Adhésion du Maroc à la CEDEAO

Abdou Diop, Président d' Africa et South-South Cooperation Committee

Abdou Diop, Président d’ Africa et South-South Cooperation Committee

ACCRA, Ghana, le 16 Mai 2018, -/African Media Agency (AMA)/- L’Institut Amadeus, IMANI Center for Policy and Education et la Confédération Générale des Entreprises du Maroc ainsi que leurs partenaires de l’Alliance Régionale pour le Suivi de l’Adhésion du Maroc à la CEDEAO se félicitent que les discussions pragmatiques des ateliers tenus à Accra aient conclu à la nécessité et l’opportunité de renforcer les liens économiques et politiques entre le Maroc et le Ghana. Le secteur privé ghanéen ainsi que les autorités politiques ont exprimé un soutien enthousiaste et univoque à l’adhésion du Maroc à la CEDEAO.

Les relations multidimensionnelles, commerciales, d’investissements croisés et de coopérations techniques entre le Maroc et le Ghana ont un potentiel de développement important que les deux pays peuvent optimiser dans le cadre de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO. Sans attendre l’aboutissement de ce processus, les secteurs privés des deux pays peuvent d’ores et déjà prendre des initiatives concrètes notamment un travail en profondeur sur les secteurs d’intérêt commun.

Cinq secteurs clés permettront de renforcer ces relations pour des bénéfices mutuels dans toute la sous-région. Premièrement, les investissements dans les projets d’infrastructures régionales, particulièrement dans les énergies renouvelables, auront la capacité de réduire les coûts fixes de logistique et d’énergie. En deuxième lieu, la coopération dans le secteur agricole et l’industrie agroalimentaire permettra de renforcer la sécurité alimentaire dans la région.

Franklin Cudjoe, President and CEO of IMANI

Franklin Cudjoe, President and CEO of IMANI

La coopération dans le secteur éducatif et les nouvelles technologies devra être une priorité au coeur de cette coopération, notamment la mobilité des étudiants et des professeurs, les bourses éducatives, et l’investissement dans les réseaux de télécommunication. Enfin, nous pensons que des opportunités d’investissement conjoint dans le secteur financier sont possible dans le but d’améliorer l’inclusion financière dans la sous-région.

En perspective de la création d’une monnaie unique ouest-africaine, le développement du commerce entre les pays de la CEDEAO et une coopération sur les politiques monétaires constituent des jalons préalables afin d’assurer le plein succès de ce projet communautaire.

A l’occasion de cette rencontre, les patronats marocains et ghanéens – la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et la Ghanaian National Chamber of Commerce and Industry (GNCC) – annoncent la création d’un joint Business Council. Il aura pour rôle de proposer des recommandations pour l’amélioration du cadre légal de circulation des personnes et des capitaux entre le Maroc et le Ghana. Ce dispositif bilatéral fera partie de l’Alliance Régionale pour le Suivi de l’Adhésion du Maroc à la CEDEAO.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour l’Institut Amadeus.

A propos de l’Institut Amadeus

Créé en 2008 et basé à Rabat, l’Institut Amadeus est un think tank marocain indépendant dont le but est de contribution au débat public au Marco et en Afrique. Dans la perspective de se mouvoir en porte-voix des sujets de préoccupations des pays du sud, l’institut Amadeus a une double fonction : l’analyse et la création de débats. L’Institut Amadeus organise à Tanger depuis 10 ans le Forum MEDays, devenue une référence en Afrique, avec la participation de 150 intervenants et 3000 participants à l’international réunis pour analyser les enjeux économiques et géopolitiques de l’Afrique et des pays Sud . Depuis sa création et grâce à ses activités, l’institut a réussi à constituer un réseau pluridisciplinaire et multiculturel qui s’élargit, se renforce et se renouvelle d’année en année. Aujourd’hui, il se positionne comme un laboratoire d’idées par excellence et comme une plateforme d’échanges, de rencontres et de coopération Nord-Sud et Sud- Sud. Les problématiques liées au continent africain constituent par ailleurs un axe fort des activités et des travaux de réflexion de l’Institut Amadeus.

A propos d’IMANI

IMANI est un think tank basé au Ghana de renommée mondiale dédié à la promotion des institutions d’une société libre à travers l’Afrique. IMANI a été régulièrement classé parmi les 5 premiers think tanks les plus influents d’Afrique subsaharienne et parmi les 100 premiers mondiaux par le classement Go To think tank de l’Université de Pennsylvanie. Les directeurs d’IMANI ont partagé des points de vue perspicaces sur les questions de développement en Afrique sur la BBC, la CBC, la télévision nationale suisse et suédoise, la radio nationale autrichienne et divers médias ghanéens locaux. Ils ont également été publiés (parfois cités) dans le Wall Street Journal, le Washington Times, le London Daily Telegraph, le Daily Graphic au Ghana, le San Francisco Chronicle, le Ottawa Citizen, le South African Star et le Business Day. Plus d’informations sur www.imaniafrica.org

Informations :
www.amadeusonline.org/cedeao/

Contact presse :

Institut Amadeus
Isabelle Dana Bilal
isabelle.dana@gmail.com
+212 6 56 05 05 05

IMANI
Elvis Aryeh
eayeh@imanighana.org + 23320 9581276

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on StumbleUpon
Back to news listing