ARRIVÉE DES PREMIÈRES UNITÉS DE L’ARMÉE RECONSTITUÉE À KIDAL : L’APPUI DÉTERMINANT DE LA MINUSMA

Les premiers éléments de l’Armée reconstituée à destination de Kidal sont entrés dans la ville jeudi 13 février dans l’après-midi. Les soldats qui constituent ces unités sont issus des parties signataires de l’Accord de paix. En amont de ce déploiement, la MINUSMA a apporté un appui multiforme.

KIDAL, Mali, le 18 Février 2020,-/African Media Agency (AMA)/- C’est un travail de coordination qui a été fait par la Force de la MINUSMA. Alors que les soldats quittaient Gao lundi dans l’après-midi, accompagnés par les Casques bleus bangladais, un détachement de Casques bleus guinéens et népalais quittait Kidal pour Anéfis, à une centaine de kilomètres. La mission des soldats de la paix parti de Kidal était d’ouvrir la voie au convoi de l’armée reconstituée. Un important travail de coordination destiné à ce que tout se passe au mieux.

Avant l’entrée du bataillon dans la ville de Kidal, la MINUSMA a pris toutes les dispositions conformément à son Mandat pour appuyer ce déploiement. Le camp Général Abdoulaye Soumaré dans lequel sont accueillis les soldats a été entièrement rénové par la MINUSMA. Samba Tall, Directeur de la section Réforme du Secteur de la Sécurité et Désarmement, démobilisation et réinsertion (RSS/DDR) y a récemment effectué une visite pour s’assurer que toutes les conditions logistiques et sécuritaires étaient réunies avant l’arrivée du premier bataillon.

Venu accueillir le bataillon de l’armée reconstituée à l’entrée du camp, le Gouverneur de la région de Kidal, Sidi Mohamed Ichrach, n’a pas caché son enthousiasme de voir l’armée revenir dans sa ville. Pour lui, ce retour des soldats est une reconnaissance et l’aboutissement de nombreux efforts. Il a aussi félicité tous les acteurs impliqués « MINUSMA, Gouvernement, Groupes signataires » grâce auxquels le retour a été possible sans aucun incident. Sidi Mohamed Ichrach a aussi déclaré qu’il faut « multiplier les efforts pour que ce retour soit définitif, au profit de toutes les populations du Mali ».

Le chef du Bureau régional de la MINUSMA par intérim, Djibril Ndime, a lui aussi souligné les efforts fournis par toutes les parties pour arriver à ce résultat.  Pour M. Ndime : « chacun a respecté ses engagements et cela augure d’un futur meilleur ». Il espère que les phases à venir seront plus faciles.  « La MINUSMA continue à appuyer la mise en œuvre du processus de paix au Mali, conformément à son engagement, » a conclu Djibril Ndime.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour la MINUSMA.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on StumbleUpon
Back to news listing