Adhésion du Maroc à la CEDEAO : L’Institut Amadeus poursuit le débat à Accra

L’Institut Amadeus poursuit le débat à Accra
 
« Adhésion du Maroc à la CEDEAO :
Vers un renforcement de la communauté Ouest Africaine »
 
Conference Accra Institut Amadeus
 
RABAT, Maroc, le 10 Mai 2018, -/African Media Agency (AMA)/-  Dans le cadre de sa tournée ouest-africaine visant la mise en place d’un cadre d’accompagnement et de suivi de la demande d’adhésion du Maroc à la CEDEAO, l’Institut Amadeus, Think Tank marocain indépendant ayant une forte expertise sur les questions africaines, organise dans la capitale ghanéenne, une troisième conférence, le 15 mai au Mövenpick Ambassador Hotel Accra, en partenariat avec la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et le Think Tank ghanéen IMANI.

Ayant pour thème « Adhésion du Maroc à la CEDEAO : Vers un renforcement de la communauté Ouest Africaine», la conférence d’Accra a pour vocation d’écouter les perceptions et les analyses ghanéennes concernant l’adhésion marocaine. Par ailleurs, d’autres Etats-membres de la CEDEAO seront représentés avec la participation d’experts sénégalais, ivoiriens, libériens et sierra-léonais. Les intervenants seront invités à partager leurs points de vue quant à la synergie intégrative ouest-africaine, dans le cadre d’une CEDEAO à 16, mais également à évaluer les avantages et les intérêts partagés pour la région en général ainsi que pour le Maroc et le Ghana en particulier.

“La conférence d’Accra ne pourrait approuver la candidature du Maroc sans poser des questions critiques sur les défis et opportunités politiques et économiques auxquels les Etats membres de la CEDEAO doivent faire face”, a commenté Franklin Cudjoe, Président fondateur et PDG d’IMANI.

Il s’agira en effet de définir, ensemble, les moyens à mobiliser et les orientations stratégiques à promouvoir afin de faire de l’adhésion du Maroc le levier d’une émergence ouest-africaine, dans un objectif « gagnant-gagnant » et dans un cadre respectueux à la fois des spécificités nationales de chaque Etat-membre et de l’exemplarité du modèle d’intégration porté par la CEDEAO.

Cette troisième rencontre constitue un prolongement naturel du débat entamé lors de la conférence inaugurale de Dakar organisée le 29 mars, en collaboration avec l’Initiative Prospective Agricole Rural (IPAR,) et celle d’Abidjan tenue le 20 avril, en collaboration avec le Centre Ivoirien de Recherches Économiques et Sociales (CIRES). Ces deux rencontres ont connu une affluence et une participation remarquables et ceci confirme l’intérêt porté par les acteurs politiques, les opérateurs économiques, la société civile et la sphère universitaire ouest-africaine à l’égard de l’adhésion du Royaume à la CEDEAO.

« Suite à la réussite des deux premières étapes organisées dans deux pays amis du Maroc, avec lesquels nous entretenons des relations étroites, denses et multidimensionnelles, il nous est apparu nécessaire de poursuivre les échanges et les débats autour de l’adhésion du Royaume dans les pays anglophones d’Afrique de l’Ouest » a déclaré Brahim Fassi Fihri, Président de l’Institut Amadeus. « Au Ghana, comme dans d’autres Etats-membres, il existe des réticences et des questionnements au sujet de l’adhésion du Maroc, qui sont pour l’essentiel issus d’une méconnaissance de l’approche marocaine dans la région, construite autour des notions de respect mutuel et de relations équilibrées prônées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Nous discuterons à Accra de l’ensemble de ces questions, dans un esprit serein et positif. »

Enfin, l’étape d’Accra permettra d’élargir l’« Alliance régionale pour le suivi de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO » créée à l’issue de la conférence d’Abidjan, jusque-là composée essentiellement d’institutions marocaines, sénégalaises et ivoiriennes.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour l’Institut Amadeus.
 
A propos de l’Institut Amadeus

Créé en 2008 et basé à Rabat, l’Institut Amadeus est un think tank marocain indépendant dont le but est de contribution au débat public au Marco et en Afrique. Dans la perspective de se mouvoir en porte-voix des sujets de préoccupations des pays du sud, l’institut Amadeus a une double fonction : l’analyse et la création de débats. L’Institut Amadeus organise à Tanger depuis 10 ans le Forum MEDays, devenue une référence en Afrique, avec la participation de 150 intervenants et 3000 participants à l’international réunis pour analyser les enjeux économiques et géopolitiques de l’Afrique et des pays Sud . Depuis sa création et grâce à ses activités, l’institut a réussi à constituer un réseau pluridisciplinaire et multiculturel qui s’élargit, se renforce et se renouvelle d’année en année. Aujourd’hui, il se positionne comme un laboratoire d’idées par excellence et comme une plateforme d’échanges, de rencontres et de coopération Nord-Sud et Sud- Sud. Les problématiques liées au continent africain constituent par ailleurs un axe fort des activités et des travaux de réflexion de l’Institut Amadeus.

A propos d’IMANI

IMANI est un think tank basé au Ghana de renommée mondiale dédié à la promotion des institutions d’une société libre à travers l’Afrique. IMANI a été régulièrement classé parmi les 5 premiers think tanks les plus influents d’Afrique subsaharienne et parmi les 100 premiers mondiaux par le classement Go To think tank de l’Université de Pennsylvanie. Les directeurs d’IMANI ont partagé des points de vue perspicaces sur les questions de développement en Afrique sur la BBC, la CBC, la télévision nationale suisse et suédoise, la radio nationale autrichienne et divers médias ghanéens locaux. Ils ont également été publiés (parfois cités) dans le Wall Street Journal, le Washington Times, le London Daily Telegraph, le Daily Graphic au Ghana, le San Francisco Chronicle, le Ottawa Citizen, le South African Star et le Business Day. Plus d’informations sur www.imaniafrica.org

Informations :
www.amadeusonline.org/cedeao/

Contact presse :

Institut Amadeus
Isabelle Dana Bilal
isabelle.dana@gmail.com 
+212 6 56 05 05 05

IMANI
Elvis Aryeh
eayeh@imanighana.org + 23320 9581276

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on StumbleUpon
Back to news listing